La jeune association Koenigs’au Vert propose une vélorution à Koenigshoffen, avec un tour du quartier et des aménagements cyclables les plus problématiques pour les cyclistes du quartier.

Le départ est prévu dimanche 27 juin 2021 à 15 heures à l’ancienne brasserie Gruber, 91 route des Romains à Strasbourg Koenigshoffen.

La manifestation se terminera au parc Schweitzer, avec la tireuse mobile de la Binchyclette et, une nouvelle fois, la technomobile de Bike’n Sound.

Pour plus d’infos :
le site de l’asso
l’évènement Facebook
un article de Rue89 Strasbourg

L’Eurométropole est face à un immense problème : la pollution de l’air tue. Et pas qu’un peu : près de 500 décès par an sont imputables à la mauvaise qualité de l’air de notre agglomération, soit plus d’une personne par jour ! Ces morts ne sont pas virtuels, ce sont nos ami·e·s, nos voisin·e·s, nos grand-parents, nos enfants qui font les frais de ce mal invisible mais bien réel. Parmi les causes de cette pollution, il y a le terrible cocktail pollution industrielle et automobile. Et il a fallu une pandémie pour bien nous démontrer que les activités humaines en sont bien à l’origine. Ceci est un fait, il n’est hélas pas discutable. 
Les personnes qui font du vélo dans la ville sont les témoins privilégiés de la saturation automobile. La grande majorité de l’espace urbain ainsi que nos modes de développement du territoire ont été pensés pour les voitures. Nous avons agi dans un délire collectif, dans un état second, comme si nous pouvions continuer à dilapider le pétrole, ressource pourtant limitée et aux conséquences délétères. Celles et ceux qui tentaient d’alerter étaient traités de doux rêveurs idéalistes. Pourtant, ce n’est pas utopique d’agir et d’imaginer un autre avenir. C’est au contraire celui ou celle qui ne veut rien changer qui nie la réalité et se berce d’illusions
Le dérèglement climatique est en marche, et rien ne pourra l’arrêter à court terme. Mais nous pouvons agir pour en atténuer les conséquences qui se font déjà sentir aujourd’hui. La ZFE, toute contraignante qu’elle puisse paraître de prime abord, est au contraire une chance. Nous avons l’obligation de changer de comportement, mais d’accompagner le plus possible les entreprises, les particuliers et les plus fragiles économiquement. La solution est pourtant là : les cyclistes !
Quand vous croisez un cycliste, c’est un ami de vos poumons ! 
Au collectif Vélorution Strasbourg, nous savons que le vélo est bon. Il est bon pour votre portefeuille (19 000 € d’économie sur 5 ans par rapport à la voiture), bon pour votre santé, bon pour votre sécurité, bon pour votre cadre de vie et il est surtout bon pour le climat. 
Aujourd’hui, si l’on faisait enfin du vélo le moyen de transport principal à Strasbourg, les effets sur la qualité de l’air seraient spectaculaires. Mais il faut pour cela faire des choix importants en terme d’urbanisation et d’aménagements. 
– Des axes sécurisés inter-quartiers uniquement dédiés aux cyclistes.
– Un rééquilibrage dans les axes commerçants (Route de Bischwiller, route de Mittelhausbergen, rue Boecklin…)
– Enfin le respect de la réglementation sur le stationnement (piste cyclable, trottoirs…)
Pour développer le vélo à Strasbourg (actuellement 18 % des déplacements quotidiens domicile-travail), il faut séparer les flux et arrêter de créer des espaces de conflit avec les voitures et les piétons. 
Le collectif Vélorution est toujours heureux de constater que de nombreuses familles assistent à ses vélorutions. Oui, il faut apaiser l’espace public pour que les enfants et les jeunes puissent utiliser le vélo pour leurs trajets quotidiens de façon sécurisée. Car nous constatons que l’espace de la ville a été aménagé pour la voiture et non pour les modes de transport doux.
La ZFE nous permet de prendre le virage de la vie, de la qualité de l’air tout en se faisant du bien. 
Aux automobilistes qui s’inquiètent de la ZFE, nous vous invitons à tester progressivement des alternatives et à vous désintoxiquer de la dépendance aux énergies carbonées. Cela peut commencer par exemple par un défi à ne plus prendre sa voiture dans votre quartier ou vous imposer des journée sans voiture. 
C’est parce que nous sommes convaincu·e·s que le vélo est l’avenir des villes que nous pensons que l’adaptation aux dispositions de la ZFE sera plus facile avec plus de personnes sur les pistes. Et quand vous circulerez fièrement sur votre deux roues, vous pourrez peut-être croiser le regard d’une personne qui prendra une grande bouffée d’air… vous l’aurez peut-être sauvé·e ! 

Le collectif Vélorution Strasbourg manque de tomber de sa selle en lisant le communiqué de presse conjoint de la ville de Strasbourg et de la CTS !
Le retour des vélos dans le tram serait le fruit d’une travail de « co-construction », d’initiative partagée, entre la ville et les associations, la main dans la main, les pneus dans les pneus.
Extrait du communiqué de presse de l’EMS
Le collectif Vélorution Strasbourg rappelle qu’il a fallu la pression constante de plusieurs lettres ouvertes (le 6 janvier 2021, le 11 février 2021, le 2 mars 2021, le 9 avril 2021), toutes restées sans réponse, et une manifestation d’une centaine de cyclistes sous la pluie le 30 janvier pour arracher, après 10 mois d’interdiction, un timide retour des vélos de nuit, ainsi que la constitution d’un groupe de travail pour « réfléchir aux conditions d’un retour ».
Les options finalement retenues par la seule collectivité, telles que la limitation à 2 vélos par rames ou l’éviction des travailleurs et travailleuses à vélo n’ont jamais été discutées.
Si nous saluons l’avancée notable que constitue l’accès à toute heure – et bien sur sous réserve de l’affluence – des vélos en panne, la réalité de cette concertation à sens unique nous semble devoir être soulignée.
Vive le vélo, vive le tram, vive la ville ! 🙂

Enfin !

Après plus d’un an d’éviction des vélos dans le tram, le retour à la normale est annoncé pour le 9 juin 2021.

Cette mesure cyclophobe, ni justifiée ni justifiable, unique en France et prise en catimini au prétexte de la « distanciation sociale » a puissament marqué, aux yeux de la communauté cycliste la première année de la nouvelle municipalité. Vos nombreux témoignages de cyclistes du quotidien, usagers du service public de transport, et dont la pratique a été entravée par cette mesure, ont donné au collectif Vélorution la conviction et l’énergie de se battre pour obtenir la levée de cette interdiction inique.

Nous n’oublions pas non plus que c’est la manifestation organisée avec vous le 30 janvier 2021 qui a enfin permis de faire bouger la CTS et l’EMS. Merci à vous qui nous avez soutenu par votre présence : cette victoire est la vôtre. Merci également aux associations d’usagers, participantes au groupe de travail – Astus, Paralysés de France, Cadr et Aveugles d’Alsace Lorraine notamment – qui se sont unanimement prononcées en faveur du retour des vélos dans le tram.

Ce combat n’avait pas lieu d’être : la mesure aurait du être levée depuis longtemps et les assos auraient pu investir leur énergie dans des projets réellement ambitieux pour redonner à Strasbourg sa place de capitale du vélo.

Nous nous réjouissons certes de l’accès à toute heure des vélos en panne : nous ne doutons pas que le soutien des vélocistes du centre-ville a permis cette avancée notable.

Les membres du collectif ont toutefois une pensée fraternelle pour les travailleurs et travailleuses à vélo, dont l’interdiction est maintenue. Ce sont à nos yeux les usagers parmi les plus fragiles et les plus précaires, et donc ceux que la collectivité pouvait assumer de faciliter la vie. Tant que les règles étaient respectées, leur accès au tram ne pouvait pas poser problème.

A très vite,

L’équipe Vélorution Strasbourg

Oh, ça faisait longtemps qu’on voulait vous proposer une descente de la route de Mittel, l’autoroute urbaine qui dessert Cronenbourg, pour plein de bonnes raisons.

Entre autres parce qu’elle comporte la piste la plus courte de l’EMS (et on se fera un devoir de l’emprunter !), mais aussi, et surtout, parce qu’elle constituait, dans les propositions interassociatives du printemps 2020, l’un des axes majeurs à protéger en priorité pour permettre un réel développement de la pratique cyclable à Strasbourg, en alternative à l’automobile. Vroum vroum !

Le collectif Vélorution vous invite donc à cette nouvelle balade manifestive :

vendredi 11 juin 2021,
square des Malgré-nous
(dépôt CTS / ancienne gare de marchandises de Strasbourg Cronenbourg)
RdV à 18h pour un départ à 18h30 !

Joie ce matin en ouvrant notre journal local , Alain Jund, vice-président de l’Eurométropole en charge des transports, annonce le retour des vélos dans le tram aux conditions prévalant antérieurement, à la fin du confinement.

Le 3 mai, donc, si on a bien lu ? 😀

Un engagement public qui constitue – enfin ! – une avancée.

Un certain nombre de nos propositions ont été retenues (médiateurs, emplacements précis, dialogue régulier…) c’est une bonne chose.

Nous demandons toujours, l’accès immédiat au tram en cas de problème mécanique (pneus, vol de selle, etc.). Les cyclistes sont la solution des villes et doivent être regardés comme des partenaires de la qualité de l’air dans l’Eurométropole. Il faut en faire plus, et non régresser. Il est dommage de consacrer du temps et de l’énergie à le rappeler.

Merci à tous les vélorutionnaires qui se sont mobilisé·e·s 🙂

A l’attention de :

  • Madame Pia Imbs – Présidente de l’Eurométropole
  • Madame Jeanne Barseghian – Maire de Strasbourg
  • Monsieur Alain Jund – Vice-président de l’Eurométropole
  • Monsieur Patrick Maciejewski – Président de la CTS
  • Monsieur Pierre Ozenne – Adjoint au maire de Strasbourg
  • Madame Sophie Dupressoir – Conseillère municipale déléguée 

Voilà une année que les cyclistes, pour des raisons fantaisistes, ont été exclus de l’accès aux trams de l’agglomération strasbourgeoise. Un triste anniversaire.

Les vélos et les cyclistes autorisés à prendre le tram uniquement pendant les horaires de couvre-feu….

Le 10 février dernier, a eu lieu à l’EuroMétropole de Strasbourg une rencontre où se réunissaient les élus en charge des mobilités et de la CTS, des représentants des syndicats des chauffeurs de tram, la direction de la CTS et de nombreuses associations d’usagers. 

Un consensus fort se dégageait alors : tout le monde souhaite le retour du vélo dans le tram ! Les chauffeurs de tram demandent que ce retour se fasse dans les règles du respect de tous les usagers et des conducteurs. Ce qui a aussi fait l’unanimité. Des règles simples, concises et claires devaient être travaillées, réfléchies, concertées, et rappelées aux usagers. Nous attendons toujours, deux mois après, un compte-rendu et une date pour la deuxième réunion, comme s’y étaient engagés MM. Alain Jund et Patrick Maciejewski, respectivement Vice-Président de l’Eurométropole en charge des transports et Président de la CTS.

Le collectif Vélorution a rappelé ses demandes, extrêmement simples : retour immédiat dans le tram pour les vélos nécessitant une réparation, retour rapide de l’accès total aux conditions équilibrées prévalant antérieurement (week-end, hors heures de pointe, uniquement à l’arrière et uniquement si l’affluence le permet)

Plus qu’un symbole, ce retour à la normale permettrait à la métropole de Strasbourg de prouver enfin, après des années d’attentisme, son ambition de RE-devenir réellement la capitale du vélo et des cyclistes. 

Une politique qui coûte zéro euro, applicable de suite, en faveur d’une intermodalité vertueuse. Les cyclistes attendent toujours pour que le bilan de première année de la nouvelle équipe en charge des mobilités douces ne soit pas synonyme de régression. Nous restons mobilisés sur cette question centrale.

Le collectif Vélorution Strasbourg

Mais ce tram est vide… il pourrait accueillir quelques cyclistes !

Le samedi 27 mars 2021, le collectif Vélorution Strasbourg organisera sa troisième manifestation en 2 ans dans le nord de la métropole.

Nous emprunterons la route de Bischwiller et transformerons cet axe hostile en une vélorue joyeuse et festive. Nous passerons devant les mairies de Schiltigheim, Bischheim et Hoenheim où nous proposerons des actions symboliques pour interpeller les élu·e·s sur l’urgence d’aménager cet axe uniquement dédié aux véhicules motorisés.

A Schilick, une concertation pour le plan vélo a été proposée en novembre 2020 mais après déjà 4 réunions, les associations qui expriment des demandes convergentes depuis début 2019 attendent toujours du concret. A Bischheim et Hoenheim, on assiste un statu quo depuis trop longtemps pour les cyclistes.

Combien sommes-nous à traverser quotidiennement cet axe, vestige d’un vieux monde, que ce soit à pied, à vélo ? Insécurités, incivilités, nuées de particule fines toxiques, nuisances sonores, angoisse et stress… Qui laisserait ses enfants ou ses parents traverser ces limbes urbaines pour qu’ils se rendent à l’école ou faire leurs courses ?

Le budget de 100 millions d’euros sur le mandat annoncé par l’Eurométropole et une volonté affichée sur le papier par les élus écologistes ne suffisent pas. Les cyclistes du quotidien sont toujours en attente d’actes concrets pour en finir avec cet enfer cyclable qu’est le nord de la métropole !

Nous rappelons que l’Eurométropole est une des rares agglomérations à ne pas avoir (ou si peu, 200 mètres !) expérimenté de pistes transitoires en 2020 malgré nos demandes récurrentes.

N’attendons plus, agissons !

Alors Mesdames et Messieurs les élu.e.s, nous comptons sur vous pour rendre nos villes marchables, cyclables mais surtout respirables et vivables. Venez en selle avec nous pour vous rendre compte ou alors rendez-nous des comptes !

Et rendez-vous à tou·te·s le samedi 27 mars pour une déambulation militante, festive et en musique.

Rendez-vous samedi 27 mars 2021 à 14h pour un départ à 14h30 de la place de Haguenau !

Le samedi 27 mars 2021 , le collectif Vélorution Strasbourg organisera sa troisième manifestation en 2 ans dans le nord de la métropole.
Nous emprunterons la route de Bischwiller et transformerons cet axe hostile en une vélorue joyeuse et festive. Nous passerons devant les mairies de Schiltigheim, Bischheim et Hoenheim où nous proposerons des actions symboliques pour interpeller les élu·e·s sur l’urgence d’aménager cet axe uniquement dédié aux véhicules motorisés.
A Schilick, une concertation pour le plan vélo a été proposée en novembre 2020 mais après déjà 4 réunions, les associations qui expriment des demandes convergentes depuis début 2019 attendent toujours du concret. A Bischheim et Hoenheim, on assiste à un statu quo depuis trop longtemps pour les cyclistes.
Combien sommes-nous à traverser quotidiennement cet axe, vestige d’un vieux monde, que ce soit à pied, à vélo ? Insécurités, incivilités, nuées de particule fines toxiques, nuisances sonores, angoisse et stress… Qui laisserait ses enfants ou ses parents traverser ces limbes urbaines pour qu’ils se rendent à l’école ou faire leurs courses ? Combien de citoyen·ne·s se replient tristement sur d’autres modes de transport polluants ) défaut d’aménagements plus équitables ?
Le budget de 100 millions d’euros sur le mandat annoncé par l’Eurométropole et une volonté affichée sur le papier par les élus écologistes ne suffisent pas. Les cyclistes du quotidien sont toujours en attente d’actes concrets pour en finir avec cet enfer cyclable qu’est le nord de la métropole !
Nous rappelons que l’Eurométropole est une des rares agglomérations à ne pas avoir (ou si peu) expérimenté de pistes transitoires en 2020 malgré nos demandes récurrentes.
N’attendons plus, agissons !
Alors Mesdames et Messieurs les élu.e.s, nous comptons sur vous pour rendre nos villes marchables, cyclables mais surtout respirables et vivables. Venez en selle avec nous pour vous rendre compte ou alors rendez-nous des comptes.
Et, ami·e·s cyclistes, rendez-vous à tou·te·s le samedi 27 mars pour une déambulation militante, festive et en musique. Départ à 14h30 du parc de la place de Haguenau !

https://www.facebook.com/events/820757355177457

Alors que l’exclusion des vélos des trams strasbourgeois va bientôt fêter sa première année, et malgré un groupe de travail qui s’est unanimement prononce pour leur retour, ce dossier peine à avancer. Nous avons relancé ce jour l’Eurométropole de Strasbourg à ce sujet :

« Voilà près de 20 jours que la table ronde « Vélos dans le tramway » a eu lieu.

À ce jour, sauf erreur de notre part, nous n’avons pas de retour. 

Il était convenu que l’ensemble des participants seraient destinataires entre autres : un compte-rendu de la réunion du 10 février 2021, une copie de l’enquête de la CTS et le Vélo présentée alors. 

De plus, vous deviez nous informer, rapidement, d’une nouvelle date pour la tenue d’une nouvelle session de la table ronde. Nous sommes toujours sans nouvelles. 

Ce silence est -il l’expression d’une gêne face à une question qui, finalement, n’aurait jamais dû se poser ?

Notre sentiment, conforté après la tenue de la première table ronde où un consensus se dégageait dès lors, est que le retour du vélo dans les trams ne pose pas de problème. Ce retour du vélo dans le tram ne peut être une victime collatérale des dissensus interne à la CTS.

Nous vous proposons donc de faire gagner du temps à tout le monde, et annoncer rapidement le retour du vélo dans le tram, qu’il n’aurait jamais dû quitter. 

Nous sommes à votre disposition pour toutes rencontres et discussions supplémentaires sur les modalités règlementaires de ce retour du vélo dans le tram. »