Un plan vélo ambitieux et enfin quelques coronapistes à Strasbourg

C’est avec espoir que nous avons suivi la délibération du plan vélo d’au moins 100 millions d’euros sur le mandat voté par l’Eurométropole le 25 juin dernier.

Des axes que notre collectif revendique depuis longtemps seront donc aménagés durant le mandat : la route de Mittelhausbergen, la route de Bischwiller (en attendant confirmation du tracé du tram sur cet axe ou pas), le contournement de l’ellipse insulaire, etc.

Des coronapistes sont également en cours de réalisation dès cet été à Strasbourg :

  • L’allée de la Robertsau est en train de devenir enfin cyclable. Une coronapiste déjà proposée par les services de l’EMS en mai 2020 et refusée d’un revers de la main par l’ancien élu de quartier, comme d’autres projets à Cronenbourg et Neudorf eux aussi invalidés par les maires de quartier en fin de mandat (seule la micro-piste rue de Molsheim et l’élargissement du trottoir route de Vienne avait vu le jour au moment même où d’autres villes déroulaient des kilomètres de pistes). Les petites polémiques en mode « Avenue des Vosges » ne sont donc pas surprenantes de la part d’élues d’opposition qui ne soutiennent le vélo que quand ça les arrange… On sent donc un changement de cap net en termes de volonté politique symbolisée ici avec ce passage de 2×2 voies voitures à une chaussée à 2×1 au profit de bandes cyclables 🙂

Les travaux en cours allée de la Robertsau, il ne manque plus que les logos vélo et la bande de séparation avec les véhicules stationnés

  • La rue Humann, accès direct à l’ellipse insulaire sera aménagée cet été.
  • Enfin, le pont Royal ou Gallia voit émerger une vélorue à double sens, avec coupure de l’accès aux voitures en direction de l’université.

Qu’en est-il des autres communes ? Schiltigheim, Bischheim, Hoenheim, Lingolsheim, Eckbolsheim, autant de communes où la pratique du vélo en sécurité laisse clairement à désirer. Il est urgent d’agir !