La borne en berne

On a une grande affection pour les bornes d’outillage installées en juin à Strasbourg. Parce qu’elles rendent de fiers services et que leur installation, annoncée en 2014 et concrétisée in extremis à l’occasion du déconfinement, nous semble illustrer l’endormissement d’une ville qui a cessé d’être pionnière du vélo.

On ne s’étendra pas sur leur localisation, ni sur leur provenance (made in USA alors que nous avons un fabricant français pas loin), toujours est-il que celle rue Wodli est dans un piteux état. Dépouillée de ses outils 5 jours après son installation, c’est l’embout de la pompe qui a fini par se volatiliser en septembre, lui donnant l’aspect sinistre d’un totem ravagé et inutile.

Pour aider la Ville à rendre à cette borne sa superbe au plus vite, on rappelle la liste des outils à acheter :

  • Un tournevis cruciforme, 4 balles
  • Un tournevis plat, 2 balles
  • Clés de 8-9-10-12-13-15, les prendre en mixte, ce qui permet de les accrocher par l’oeil, 10 balles le lot
  • Deux démonte-pneus, on recommande ceux de chez Bike Hand, 5 balles pièce
  • Un jeu de clés Allen pliant, 10 balles
  • Une clé Allen longue portée de 5 mm, 8 euros

Le bonheur, c’est simple comme une course à Leroy-Merlin. On ne vous fait pas l’addition, mais un indice : c’est moins cher qu’un centimètre d’autoroute.