Du budget pour franchir les obstacles au vélo

Hier, l’Eurométropole a validé un budget de 19 millions d’euros pour améliorer 23 intersections et jonctions cyclables considérés comme des points noirs dans 15 communes : https://www.rue89strasbourg.com/au-conseil-de-leurometropole-des-pansements-sur-la-crise-et-des-pistes-cyclables-194203

 

Lors des débats visibles ici, nous avons constaté une belle unanimité concernant la politique vélo déclinées sous la forme de ces belles paroles :

« Le développement du vélo et sa promotion du vélo est le bon sens même. Il permet un usage plus humain de nos espaces de vie. Les communes du nord attendent beaucoup de ce plan vélo et particulièrement Schiltigheim, le vélo et le moyen le plus pratique pour s’y rendre »

« Investir pour le vélo c’est investir pour l’écologie et pour la santé [physique et mentale] »

« L’alternative à la voiture rend la ville plus apaisée »

« Un débat itératif avec les communes et l’ensemble des associations »

« Déployer une vraie politique de mobilités alternatives »

Avec un message subliminal : « Il faut muscler les services car derrières les projets il y a des personnes, il faut harmoniser les budgets car les pistes cyclables ne sont pas antinomiques avec les travaux de voirie »

Nous nous félicitons de ce beau plaidoyer pro-vélo 🙂 mais regrettons que le calendrier à Zone à Faibles Émissions ait été décalé…

Désormais il va falloir passer des paroles aux actes. Après notre échange avec les élus de l’EMS le 13 novembre (lors duquel nous avons relevé deux carrefours particulièrement délicats : avenue des Vosges /quai Finkmatt/rue de Niederbronn, ainsi que  Wilson/Wodli/rue du faubourg de Saverne); les associations vélos seront reçues (en visio) par les élus de Schiltigheim la semaine prochaine. L’attente est grande, l’impatience est justifiée, au vu du retard à rattraper dans cette commune et ses voisines du nord.

 

Le carrefour Wilson / Wodli / rue du faubourg de Saverne, véritable casse-tête pour les cyclistes