Vélorution anti-GCO !

Une Vélorution circulaire comme on les aime, soutenue par le collectif GCO non merci :

« Le département, aux ordres de Vinci, va fermer la D31 entre Pfettisheim et Pfulgriesheim pour deux mois à partir du mardi 2 juin, pénalisant ainsi de nombreux citoyens, cyclistes et usagers des bus inclus. En complément d’une protestation adressée à Monsieur Frédéric Bierry, président du Conseil départemental du Bas-Rhin, le collectif vous propose l’action suivante, pour tous celles et ceux qui peuvent se joindre à nous :

Faire des navettes à vélo entre
Pfulgriesheim et Pfettisheim (3km – 13 minutes à vélo)
et ce pendant toute la journée de mardi 2 juin 2020 de 8h à 18h.

Pour ceux qui souhaitent participer même sans vélo, on peut envisager qu’ils stationnent ou arrivent en bus, soit à Pfulgriesheim, soit à Pfettisheim et qu’ils fassent la même chose à pied. Chacun vient quand il peut / veut, pas de rassemblement ou de lieu de RDV, c’est une action qu’on pourrait qualifier de « dynamique » et « aléatoire ». Le but est bien entendu de créer un état d’intranquillité pour Vinci – et si possible garder la route ouverte, au moins pour les cyclistes – et montrer qu’il y a encore des gens qui n’acceptent pas, contrairement à beaucoup d’élus et de décideurs, que Vinci dicte sa loi.

Pas de garantie précise ce que nous pourrons faire ou pas ce jour, il faut accepter le risque que nous serons peut-être bloqués, empêchés, etc… On avisera sur place, dans le respect des mesures de prévention du covid. Mais si notre action les force à déployer un dispositif policier toute la journée pour empêcher le passage et surveiller les panneaux de signalisation de la déviation, ça montrera déjà qu’on existe encore (et à la nouvelle préfète qu’on existe tout court).

Pour la visibilité, ceux qui ont encore des bonnets, casquettes, gilets, pancartes, c’est le moment de leur faire prendre l’air. Le mot d’ordre du jour devrait faire comprendre que nous ne voulons pas d’un monde où, quand « Vinci dicte sa loi, l’état et les grands élus se couchent ». On peut broder autour de ça, on vous fait confiance pour trouver le slogan magique qui résume ce concept en 3 mots percutants. »