Equipements publics vélo

Le  18 mai 2020, Strasbourg a annoncé l’installation, courant juin, de trois bornes de réparation vélo, ainsi que d’une pompe à vélo.

Nous saluons l’arrivée de ces équipements, attendus de longue date et déjà présents dans de nombreuses villes en France.

Nous déplorons cependant qu’il ait fallu une crise sanitaire majeure pour obtenir un début d’installation d’équipements qui étaient annoncés dans le plan Vélostras à l’horizon… 2014. Que s’est-il donc passé ces 6 dernières années pour que ce dossier simple n’avance pas ?

On n’insistera pas non plus sur le fait qu’il s’agit d’une seule pompe pour tout Strasbourg, que cette installation est présentée comme « expérimentale », et que mettre à distance outillage et pompe réduit sensiblement l’intérêt de ces équipements (sauf si les bornes d’outils intègrent une pompe, ce qui n’est pas précisé dans la com de l’EMS).

Une station par quartier, et au moins une pompe, nous parait un minimum, compte tenu de l’attractivité limitée de ce type d’équipement : autour d’un kilomètre, comme pour les ateliers d’autoréparation, c’est la distance que l’on peut raisonnablement parcourir avec un vélo en carafe (ces cercles sont matérialisés sur notre carte).

la généralisation de ces équipements fait partie des revendications du collectif Vélorution à destination des candidat·e·s aux municipales.