Fermeture des pistes par le Conseil Départemental du Bas-Rhin

Vous avez surement, comme nous, été interpellé·e par la fermeture de pistes cyclables gérées par le département notamment la piste du Canal de la Bruche, sur toute sa longueur, et le canal de la Marne au Rhin, depuis Souffelweyersheim.

Ces fermetures, qui sont injustifiables d’un point de vue sanitaire, constituent une énième attaque en règle contre les déplacement à vélo depuis le début du confinement.

Après l’exégèse du décret, par des conseillers qui ont estimé qu’il était pertinent d’interdire de s’aérer la tête à vélo, voilà que le département, pourtant revendiqué territoire cyclable, coupe des pistes desservant la capitale autoproclamée du biclou.

C’est la double peine pour les personnels, en ces temps difficiles, font l’effort, citoyen et responsable, de se rendre à leur travail à vélo.

C’est dans les crises que les fonds se révèlent. Alors que partout ailleurs, le déplacement à vélo est vu comme une solution simple et efficace à la propagation du virus, en France, et dans le Bas-Rhin en particulier, l’urgence, chez nous, semble être à la stigmatisation et la contrainte des cyclistes.

C’est pour toutes ces raisons que le collectif Vélorution, à l’appel duquel ont répondu les ateliers vélos Bretz’selle, Schilyclette et SticK, a fait parvenir l’interpellation suivante à Monsieur BIERRY, Président du CD67 :