PRESENTATION

L’ADN est un système de diffusion sonore autonome énergétiquement (énergie solaire et mécanique) et nomade lui permettant de s’installer dans n’importe quel types d’endroits. L’ADN, pour Système Autonome de Diffusion Nomade, prend son nom car inscrit dans le chariot de portage des journaux des Dernières Nouvelles d’Alsace mais aussi en référence à la chaîne de l’ADN permettant les liens entre les différents gènes.

L’ADN permet ainsi la diffusion de tout événement (scène ouverte, concert, spectacle, conférences, performance, …) dans l’espace public, dans des endroits où l’installation d’une scène classique est incompatible ou tout simplement pour créer des espaces de convivialité autour de la parole et la musique.

Envie d’inviter l’ADN à votre événement ? Consulter sa disponibilité dans l’AGENDA et contactez-nous !


Données techniques

Autonomie : 8h, batterie GEL 130 Ah
Puissance : 1200 W / 240 Wc photovoltaïque + 2 génératrices vélo
Rechargement : 3 jours pour recharge complète
Audio : 2 * 260 Watts RMS constants (10″) JBL, 2 * TECHNICS SL1200, NUO2 mixer, table de mixage 12 pistes Soundcraft EPM12, enregistreur portable, microphones type SM58/7

La batterie stocke l’énergie solaire. Le panneau solaire et les génératrices  permettent le rechargement de la batterie et en limite son déchargement pendant utilisation. Ainsi le  système ADN fonctionne même en cas d’absence de luminosité, l’énergie solaire quant à elle n’est pas utilisée de manière directe !

Envie d’en savoir plus sur le fonctionnement ? Rendez vous sur la suite !


Présentation détaillée

Le journal local Dernières Nouvelles d’Alsace, et les journaux locaux en général, sont des médias bien inscrits dans le quotidien des personnes au même titre que le journal télévisé du repas. Le journal, sous sa forme écrite, apporte donc une fenêtre sur le monde extérieur (de la rue voisine aux pays les plus exotiques) que ce soient bonnes ou mauvaises nouvelles. Enfin, le journal se glisse dans un sac ou sous le bras et permet sa consultation en tout lieu que ce soit au restaurant, sur un banc dans un parc ou dans la file d’attente d’un service administratif.

En s’inspirant de la fonction du journal (le messager), de son adaptabilité de consultation en tout lieu mais aussi de sa forme (la célèbre charrette DNA locale), le projet consiste en la création d’un sound-system (système de sonorisation) mobile, urbain et autonome énergétiquement (solaire et énergie mécanique) autour de la charrette DNA qui sert habituellement au transport et à la distribution des journaux du même nom.

La musique véhiculée par le sound-system est à l’égal du journal : une fenêtre sur d’autres univers, un moyen de voyager par l’évocation de l’imagination, un porte parole d’un message.

En s’inspirant de l’ensemble de ces concepts, le projet est baptisé ‘système ADN‘ pour système Autonome de Diffusion Nomade. Tout comme la chaîne génétique ADN permet le lien entre les générations, le projet permet le lien entre les personnes (passants, étudiants, passionné de culture ou de technologie, professionnel), entre la technologie et la culture et entre les différents territoires géographiques où le projet sera appelé à diffuser.

L’objectif du sound system mobile et urbain est de pouvoir sonoriser des espaces urbains de manière autonome et simplifiée dans le cadre de manifestations particulières (événements étudiants, événements publics ou privés, festival, happenings, scénographie urbaine, micro ouvert, contes pour enfants et adultes, scène Slam, spectacles divers, conférences …). Comme le journal, le sound-system mobile urbain permet d’apporter un message hors des murs du cadre privé comme la télévision et/ou de transformer l’espace urbain mais aussi de créer des espaces de rencontre et de synergie entre les acteurs et spectateurs inscrit au sein de l’événement. Son infrastructure propre et surtout son autonomie énergétique permet également d’apporter une sensibilisation énergétique et une approche environnementale certaine.

La pratique de Dj se fait via le média du vinyle pour Martial (dj sous l’alias de ‘Moonlight Sonata‘ et porteur du projet) qui est un format « affectif » auquel on y lie plus facilement des émotions et des souvenirs car physiquement visible et palpable. Le matériau des disques remplacera les habituels journaux porteurs du message destiné à ses lecteurs mais qui prendra ici la forme de fréquences sonores.

Florent (poète plasticien et porteur du projet) organise des événements autour du slam et du spoken word depuis plusieurs années, les mots sont pour lui un moyen de créer des espaces de rencontre. Le projet permettra d’établir ces rencontres dans l’espace public (places et parcs) et de toucher de nouveaux spectateurs. Le slam est un événement qui peut prendre la forme d’un dispositif de scène ouverte, un micro ouvert à tous.

Le dispositif sera cependant capable d’accueillir toute autre source sonore (Cds, ordinateur, micro, …) voire de servir de génératrice électrique pour la diffusion de films par exemple.

Enfin, ce projet est lauréat de l’appel à projet ‘Hors-les-Murs’ (2014) par Le Shadok, plateforme existante autour des nouvelles technologies et permettant le développement de projets innovants sans réelles barrières statutaires pour les personnes physiques telles que la possibilité d’échanges entre professionnels, étudiants, passionnés ou simples curieux.

L’ajout de génératrices électriques de type pédales vélo a été permis grâce au soutien et à la coproduction de Quatre 4.0 / L’Ososphère, structure culturelle dans l’EST de la France porteuse des festivals comme Ososphère ou Artefacts entre autres.

Ce projet est également soutenu par l’Université de Strasbourg et le CROUS de Strasbourg, acteurs primordiaux du public étudiant strasbourgeois. Le journal des Dernières Nouvelles d’Alsace prête également l’utilisation de son identité visuelle au projet et l’utilisation de son chariot de portage. L’association Larkipass (échanges artistiques dans la sphère étudiante) soutient le projet et enfin l’association Invocat est porteuse de ce projet. La préparation (peinture, soudure, …) de l’ADN a été en partie réalisée dans les ateliers de H.H. Services.

Le projet respecte également des idéologies plus générales comme la promotion d’un monde plus libre avec la diffusion d’œuvres et pièces sonores hors des circuits régis par la seule composante commerciale, le respect des êtres vivants (humains et animaux), n’est pas inscrit dans un parti politique quelconque, et permet une approche de la sensibilisation énergétique et environnementale.

ConvaincuE ? Rendez vous sur la page Utilisation !