photo de la tatoueuse body positive Ana McKeir

                                                                                               Ana McKeir, patronne de Crève-cœur.

                                                                                                                                     

 

Après avoir obtenu une licence d’Arts Plastiques puis un diplôme d’Illustration à la HEAR (anciennement Arts Décoratifs de Strasbourg) ainsi que plusieurs prix, j’étais plutôt destinée à faire de la bande dessinée, jusqu’à ce que mon premier tatouage change ma vie.

Je me suis dédiée à ma nouvelle passion année après année, de semaines d’observation ici et là en sessions de tatouage sur mon propre corps, celui des copains volontaires ou de la famille. J’ai suivi mon apprentissage à Saïgon (Vietnam), dans le shop de Terry Do avant d’aller travailler pendant un an chez Lucky Cat tattoo, le shop de Kevin Younger à Glasgow (Écosse).

Dans ces salons majoritairement masculins, la tolérance et la gentillesse n’étaient pas vraiment la priorité et ce sont ces expériences qui m’ont décidée à ouvrir mon propre studio… Un studio Queer friendly et Body-positive orienté vers la tolérance, qui prenne en compte l’histoire et la singularité de chacun, pour que tou.te.s se sentent accueilli.e.s  sans jugement, quels que soient leur origine, leur sexe, leur orientation sexuelle, leur âge ou bien la forme de leur corps.

Se tatouer, ce n’est pas vouloir être différent des autres à tout prix, c’est avant tout se réapproprier son corps, en faire un terrain de jeu et d’expression, un espace de liberté qui n’appartient qu’à soi et reste définitivement rebelle au joug normatif de la société. Se tatouer c’est aussi parfois désacraliser son corps, le remettre à sa place réelle: il est le véhicule charnel, sensible et périssable de notre être et non un objet de culte à préserver coûte que coûte dans une pureté imaginaire.

C’est pourquoi selon moi il n’y a pas de tatouage idiot, s’il est la juste réflexion de votre personnalité. Spéciale dédicace à ceux qui se tatouent des parts de pizza sur les fesses.

 

Fermer le menu