Se passer des réseaux sociaux : La solution, les flux RSS

logo RSS

Pour les cyclistes strasbourgeois-e-s, J’ai mis en place blogue automatique azqs.com/velo  qui exploite la technologie des flux RSS.
Ce site s’adresse aux cyclistes militant-e-s qui utilisent FaceBook, Twitter, Mastodont, D*, mais ne veulent pas perdre leur temps sur ces réseaux sociaux, soit aux réfractaires à ces réseaux, mais n’ont plus les informations.

De plus, je teste actuellement actu.strasbourg.azqs.com qui suit, là aussi, grâce à la technologie des flux RSS, les articles des médias et autres sites officiels strasbourgeois.
Pour l’instant, quelques soucis sur l’automatisation. A suivre donc.

Flux RSS ? Vous ne comprenez pas de quoi je parle ?
Un article instructif pour les potentiels utilisateurs de cette technologie.
Si vous êtes professionnel (donc vous utilisez un logiciel de mail…) une méthode pour suivre vos sites importants via Thunderbird

Pour les bidouilleurs et autres bidouilleuses

Vous avez un serveur ? Vous voulez agir pour décentraliser le web ?
Voici quelques infos pratiques, pour mettre en œuvre vos propres canaux d’informations

Mes briques pour le site vélo

Un serveur mutualisé (php / mysql)
Un site WordPress (WP) installé sur AZQS
L’extension WP Wpematico : https://www.wpematico.com
Un script php RssBridge installé sur AZQS : https://github.com/RSS-Bridge/rss-bridge

Les sites sont suivies par les rss/atom via WP > Wpematico
Les Posts FB le sont via RssBridge > WP > Wpematico
Enfin les tags Twitter via RssBridge > WP >  Wpematico

C’est assez esthétique grâce à WP. C’est adapté à un nombre de liens limités (présentation simpliste)
C’est lent à mettre en œuvre (interface lourde, ergonomie WP)

Pour les autres flux

Un serveur mutualisé (php / mysql)
Un script php https://freshrss.org sur AZQS
Le RssBridge php sur AZQS pour FB et tags Twitter

C’est assez limité pour la mise en forme, mais facile à mettre en place. Pour l’instant pas adapté pour un site publique (je vais essayer d’asticoter les DEV du cœur ou des extensions pour régler ces désagréments), du fait de ne pas pouvoir rafraîchir la base automatiquement, pour un utilisateur non connecté.

Et petite information finale pour les éditeurs FaceBook, si un post est mis en avant ça « casse » le flux.

Cadeaux

Voici quelques agrégateurs de liens en ligne que j’utilise…

Avec ça, j’ai drastiquement réduit ma dépendance informationnelle, aux réseaux sociaux

En savoir plus

Publié dans geekerie, Vélo | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Se passer des réseaux sociaux : La solution, les flux RSS

Un conte immoral moderne : #coupetontelephone

image titre

Il était une fois, il n’y a pas si longtemps que ça, des millions de Shadoks furent enfermés chez eux, par la terrible loi du virus du dérèglement de pompes. Mais c’est quatre Shadoks qui attirèrent plus particulièrement notre attention, par leur comportement scandaleusement immoral.

Notre histoire commença un jour de mai. Ce jour là, un grand soleil illuminait le ciel bleu, les oiseaux sautaient joyeusement de branche en branche et chantaient à gorge déployée, mais les Shadoks, eux, étaient cloîtrés à quatre, dans leur petit appartement.

– L’un d’eux dit, « mais pourquoi ne sortons nous pas ? Allons profiter de cette belle journée et allons pique-niquer dans un coin tranquille ! »

– C’est interdit, dit le deuxième.

– Oui dit le troisième, c’est interdit, car si nous rencontrons d’autres Shadoks, nous risquons de leur dérégler leurs pompes.

– Oui mais si nous sortons entre nous, rien ne sera déréglé, dit le premier.

– C’est interdit c’est comme ça, dit le deuxième.

– Ok, dit le premier, mais si on continu comme ça, on va exploser, nous !!!

– Je sais, rétorqua un autre, mais il y a les voisins, les caméras, la police et les traqueurs de nos blablaportables !

– Exact et ce sera bien embêtant, dit le troisième comparse, car cela nous fera perdre l’équivalent d’un mois de nourriture si on nous attrape et qu’on prend une prune !

Un silence de plomb gagna la pièce, et les 4 Shadoks retournèrent s’ennuyer et déprimer, chacun de leur côté …

 

Quelques jours plus tard, lors d’une autre belle journée, l’ambiance chez les Shadoks était à l’orage … une violente dispute éclata entre eux, dura plus de 2 heures, quelques coups furent même échangés !!! Exaspéré, l’un deux alla jusqu’à prendre un couteau en main et menaça de trucider tous les autres !

Le troisième cria alors :

– Stop ! Il FAUT absolument que nous sortions, sinon nous allons devenir dingues. Mais comment allons nous faire avec tous ces moyens de contrôles ?!

Le quatrième Shadok dit:  » moi j’ai la solution ! »

Les trois autres écarquillèrent les yeux ! Jamais ils ne l’avaient entendu ainsi, tellement il était taiseux habituellement.

– Oui j’ai les solutions, dit-il

– Mais lesquelles, dirent les trois autres en cœur.

– Il faut-être furtif !

– Mais tu es fou, avec tous ces contrôles , on ne peut pas se cacher !

– Je ne vous ai pas dit d’être FOMECBLOT mais d’être FURTIF.

– …

– Bon je vous explique : il faut découper les problèmes en morceaux.

Commençons par les voisins, il faut leur faire croire que nous allons travailler. Car les voisins aiment le travail et le travail, c’est autorisé ! Donc, la solution c’est de sortir à des moments différents et de partir dans des directions différentes, pour se diriger ensuite, vers le coin de pique-nique qu’on aura bien cartographié avant.

Pour les caméras, idem, faudra éviter de sortir groupé !
Les caméras aiment bien que les gens se déplacent pour des trucs utiles. Donc, si on veut être furtif, il faudra que l’on ait l’air de se déplacer pour des trucs utiles !

Concernant la police, c’est simple, il faudra remplir le papier dérogatoire du droit de sortir et en avoir un à remplir pour le retour de notre pique-nique illégal …

Les trois autres Shadoks s’exclamèrent aussitôt :

– Mais nos blablaphone, il les traquing avec leurs machines vachement intelligentes, qui téléphonent directement à la police en indiquant le point GPS en plus !

Le quatrième fut pris d’un vertige, tant cette réflexion le déstabilisa.

– Il marmonna alors; Mais il suffit de les laisser à la maison !

Les 3 Shadoks blêmirent, rentrèrent en trans et commencèrent à répéter en boucle :

– Se séparer de notre blablaphone, le laisser à la maison, se séparer de notre blablaphone, l’abandonner le laisser à la maison !

–  Oui ! dit avec fermeté le quatrième qui perdait patience, il faudra impérativement les laisser à la maison et ne surtout pas les éteindre, sinon ce sera suspect et les machines elles n’aiment pas les trucs suspects !

L’un des trois demanda

– Mais comment on saura l’heure de retour pour les laissez-passés que l’on remplit nous même, il nous faut notre blablaphone qui fait tout ?
Et aucaZouilarriveUnmaleur comment on appelle les secours ?

– Le quatrième réfléchit, puis répondit.

– Il y a une solution ; l’un de vous trois prendra son blablaphone et le mettra en mode BiplanDirigable, les machines croiront alors qu’il n’a plus d’énergie et que la batterie est vide !

– Ah ça me rassure, si on a un blablaphonne à porté de main, aucaZouilarriveUnmaleur, dit rassuré, l’un des trois.

– Super crièrent de joie les quatre ami-e-s à l’idée de ce futur bon moment de détente.

Ainsi, les 4 Shadoks organisèrent leur pique-nique méthodiquement.
Puis profitèrent d’un beau jour de mai, pour partir dans un coin connu d’eux seuls.
Il y passèrent une agréable journée et eurent beaucoup…

 

 

 

FIN

 

 

Continuer la lecture

Publié dans art, geekerie | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Un conte immoral moderne : #coupetontelephone

L’ Atelier un Pneu Fou :: Du DYE en roue libre

C’est quoi Les Ateliers un Pneu Fou ?

C’est un « label » Strasbourgeois pour des ateliers de créations et de jeux utilisant à outrance, du pneu de vélo, dans le cadre de moments festifs ou ludiques.

Pourquoi ?

Le collectif est né à l’occasion de la fête du Cambouis, pour structurer les énergies sur une approche DYE du festival et en se concentrant sur le thème du pneu.
Le Padigo du Cycliste est sa gestation modeste mais concrète, pour le Cambouis de 2018.

Opération réussie en 2019 : Un « quartier pneu » dans le festival a fait son nid. Il fût composé d’un mur d’escalade, d’un hamac géant, du Padigo, de guirlandes, d’un amas de pneus pour se reposer.
Bon début.
Quelques autres idées dans les cartons, à développer ensemble pour le festival du Cambouis de 2020.

Les photos sont de Laetitia Piccarreta.

Nous ?

Petite entrevue vidéo à l’occasion de la fête du kitsh Bar

Les 10 ans du Kitsch’n’Bar au Molodoï – Les animations

Présentation des animations à l’occasion des 10 ans du Kitsch’n’Bar au Molodoï…

Publiée par Kitsch'n Bar sur Dimanche 9 juin 2019

Si bloqueur de pub à voir par ci

Je veux ça chez moi !

Vous pouvez me contacter pour vos évènements « vélo », nous trouverons bien des activités adaptées à vos besoins.

En savoir plus

 

Publié dans jeux, Vélo | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur L’ Atelier un Pneu Fou :: Du DYE en roue libre