Un nouveau squat solidaire à Strasbourg au 91 route des Romains

A Strasbourg, des militant.e.s autonomes et de plusieurs associations, parmi lesquelles La Roue tourne Strasbourg ( Association créée et gérée par des SDF pour les SDF ) ont ouvert un squat dans le quartier de Koenigshoffen avec pour objectif immédiat d’accueillir des sans-abris et d’impulser des activités solidaires avec et pour les réfugié.e.s et précaires. L’annonce officielle de cette ouverture s’est faite le 23 juillet et le lieu se situe au 91 route des Romains. Une AG s’est tenue le soir-même, et depuis, le lieu accueille et loge de nombreuses personnes de tout âge ( jusqu’à une centaine par nuit ) et est devenu un lieu où se construit de jour en jour une solidarité pratique et populaire.

Bonjour,Depuis quelques jours, nous sommes un groupe de personnes a aucupé un lieux de la mairie de Strasbourg….

Publiée par La Roue Tourne Strasbourg sur Mardi 23 juillet 2019

Communiqué de La Roue Tourne Strasbourg du 24 juillet : « Ca y est ! L’occupation se met en place au 91 route des romains et l’hôtel solidaire est prêt à accueillir du monde ! Par ces températures caniculaires, des centres d’hébergement d’urgence restent fermés et les personnes à la rue continuent à souffrir de la chaleur. Car rappelons le, la période la plus meurtrière pour les SDF reste l’été… Alors comme la ville ne fait rien, on s’en charge tous ensemble ! (…) »

La mairie n’a pas tardé à réagir directement suite à l’annonce officielle d’ouverture du squat en… portant plainte… et en sommant les occupant.e.s de dégager les lieux. Quoi d’étonnant à cela, à Strasbourg comme partout ailleurs et ce depuis plusieurs années, la politique anti-squat et d’expulsions fait rage. Qui pour celleux qui l’ont connu, ne se souvient pas du Squat des romains à Strasbourg, lui-même situé au 02 de la même rue et expulsé en 2012 après avoir existé durant 6 belles années riches en événements, engagements solidaires et en partage d’expériences ( ancien blog-archive à retrouver sur ce lien ) A quel prix la Maison Mimir a-t-il été légalisé, perdant ainsi une partie de son autonomie et de son énergie de départ, même si l’aventure continue grâce à celles et ceux qui s’y investissent pour maintenir le lieu en vie. (Blog de la Maison Mimir à Strasbourg) Côté Mulhouse, les squats existants restent isolés et discrets, donc laissant les personnes qui y vivent vulnérables. On se souvient de l’occupation solidaire de l’Ancien Conservatoire situé derrière la gare en mars de cette année, avec la participation de Gilets Jaunes venant des quatre coins de la région. Le bâtiment a été expulsé dès le soir-même de l’annonce d’une action solidaire avec la trentaine de sans-abris et sans-papiers qui l’occupaient jusqu’alors, rendant ainsi difficile et chaotique la suite de l’élan de solidarité qui y avait convergé, la fin de la trêve hivernale n’étant pas prononcée. ( Voir l’article du 12/03/19 paru dans l’Alsace ) ( Nous signalons que depuis cette expulsion, une personne à la rue qui avait participé à cette occupation a disparu de la circulation, et nous pensons qu’il a été arrêté. Si vous avez des informations ou des nouvelles de « Grand Fred », merci de nous les partager.) Pourtant, qu’on continue à se le dire, « ça leur coûtera cher de nous foutre en l’air »! Chacune de ses expériences a ouvert des espaces de rencontre et a permi à de nouveaux projets de se mettre en place. Ouvrir et défendre des squats reste une action de résistance concrète et salutaire, parce que les espace collectifs et autonomes solidaires et d’entre-aide, loin des logiques commerciales et étatiques manquent cruellement. Et des personnes en crèvent tous les jours.

Pour l’heure, en ce 24 juillet 2019, ce grand lieu au 91 route des Romains est occupé, et de beaux projets y naissent. Le tout ne reste qu’une question de rapport de force à trouver et à construire dans la solidarité. Du Haut-Rhin, nous saluons cette courageuse et salutaire initiative, et lui souhaitons d’avoir le temps de se développer pour le meilleure, contre le pire. Bon courage aux personnes impliquées dans ce projet strasbourgeois, tout notre  respect et notre solidarité.

Pour toutes les personnes qui souhaitent soutenir cette initiative de squat solidaire et autogéré, il est urgent de réagir au plus vite. Par exemple en se rendant sur place pour rencontrer les personnes impliquées et prêter main forte, en partageant les informations, en exprimant votre solidarité, en vous renseignant sur les premiers besoins des participant.e.s à l’occupation, en vous impliquant dans ce projet via les Assemblées Générales qui sont mises en place, etc. Dans ce type de situation, le temps presse, le danger d’une expulsion imminente est omniprésent. Il est donc important de soutenir le projet, et de ne pas laisser cette initiative seule face à la répression qui ne manquera pas de tomber sous une forme ou une autre. Sauf si…

* * *Mises à jour :

Jeudi 25 Juillet 2019L'Hôtel de la Rue / Hôtel Gruber

Publiée par Christoph de Barry sur Vendredi 26 juillet 2019

  • 28 juillet 2019 : 90 personnes prévues pour la nuitée à l’Hôtel de rue. La solidarité s’organise, de nombreuses personnes affluent pour ramener du matériel, et filer des coups de main. Le documentaire photographique nommé « Hotel Gruber » de Christophe de Barry et publié sur facebook est très parlant. Une Assemblée Générale du collectif a lieu dans la soirée pour organiser la suite.
  • 26 juillet 2019 : L’Hôtel de la Rue a accueillit 33 personnes de plus aujourd’hui, dont une envoyée par le 115. Il manque des matelas pour certain d’entre eux et les prochains qui arrivent, et un électricien peut être utile pour avoir l’eau partout. (La roue tourne Strasbourg ) –> Une liste des besoins et un cahier collaboratif en ligne a été mis en place.
  • Nuit du 25 au 26 juillet : Des tags de nazillons expriment au ras des murs leur présence rageuse et pseudo-menaçante : « Évacuez avant qu’on s’en charge » ; « Le Bastion Social vous encule ». Bé oui, si la police ne fait pas son travail d’évacuation, les fachos seront toujours prompt à prendre le relais en bonne milice au service de l’Etat… L’ancien Bastion Social au nom de L’Arcadia a du mal à digérer sa cuisante défaite de tentative d’implantation d’un local à Strasbourg et d’un squat. En même temps, ça marche mieux la solidarité et le soutien populaire quand on ne fait pas de tri entre les « nôtres » et les « autres »…
  • 25 juillet 2019 : Une Lettre ouverte a été collectivement rédigée en réponse de la mairie vis à vis de l’occupation du 91 Route des Romains, dit « L’Hotel de la Rue »

* * * S’y rendre, contact, et infos pratiques :

* * * Articles de presse: 

 

* * * Mémoire du Squat du 12 route des Romains quelques mois après son expulsion (2012) :

« (…) Les politiciens, toujours avides de vouloir s’élever un peu plus haut que le bout de leur nez, en sont à se crêper le chignon pour un mystérieux pompon : celui de prétendre savoir mieux que d’autres ce qu’il faudrait faire de modes d’action, de gens et de pratiques qu’ils ne comprendront jamais. Qu’ils se tirent dans les pattes, qu’ils tirent encore, qu’ils visent toujours plus haut!

Le relogement de Papier Gâchette montre encore une fois qu’on n’obtient rien sans donner des coups

aux gestionnaires de ce vieux monde. Que ceux qui, tenants d’une moralité 100% pure lutte, voudraient croire que ce relogement est le fruit d’une compromission avec la ville de Strasbourg, n’oublient jamais que la première sortie de Papier Gâchette fut une manifestation sauvage, que le 30 octobre 2012 les portes du 2 route des Romains ne se sont ouvertes qu’à la force de la disqueuse, et que malgré les tentatives répétées de la mairie de vouloir nous diviser nous sommes restés unis.

Avoir de grands locaux, de belles maisons n’est pas une affaire de chance : les mètres cubes de dossiers déposés pour des projets qui doivent pourrir dans une salle d’archive de Strasbourg en témoigneront. Celui que nous avons rédigé il y a 5 ans pour la forme en fait partie!
Il n’y aura pas de conclusion parce que je n’en trouve pas ; pas plus que de bilan car nous n’avons pas dit notre dernier mot. Pour que le phénix renaisse encore faudrait-il qu’on l’ait réduit en cendres.

Merci à tous ceux et celles qui nous ont soutenus, et qui soutiendront et initieront des projets où nous nous sentons un peu plus chez nous. François »  ( extrait de Témoignage: Expulsés, et après ? 03/11/12)

https://www.youtube.com/watch?v=vXcdptga448

* * * Actualité Internationale de squats en lutte

–> https://fr.squat.net/ <–

  • Samedi 20 juillet, les flics ont attaqué le Liebig34, lieu anarcho-queer-féministe situé à Berlin, en Allemagne, et ont échantillonné mégots de cigarette, tasses et bouteilles vides. Appel à actions face à la répression étatique et à la criminalisation des modes de vie alternative. http://liebig34.blogsport.de/
  • Pas de vacances pour la résistance.Une Maison du Peuple vient d’ouvrir à Nantes. Après plusieurs tentatives durant le mouvement des Gilets Jaunes, empêchées par une répression systématique : c’est chose faite !
  • En Grèce, où le quartier d’Exarchia est explicitement menacé ( voir notre article à ce sujet et le blog de Yannis Youlountas pour y suivre l’actualité ), la résistance continue de s’organiser, des actions sont toujours régulièrement menées, dont l’attaque du siège du Medef grec le dimanche 21 juillet.

Pologne ( Photo reprise de la page facebook AntinazistreetArt )

Ce contenu a été publié dans Articles de l'AFA MHR, Lu / vu ailleurs// Autres Liens, Page d'accueil, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.