DNA – Sport, santé, Victoire ! – 01/01/2017

Les Bains dans les DNA, le jour de l’an : 

Sur la même page (coïncidence?) un article présente la nouvelle structure privée proposant massages et soins divers à la piscine du Wacken. Ex: massage 1h15 à 90€, ce qui est un prix normal dans un établissement privé, bien entendu. Question: y a-t-il des kinés/masseurs de prévu, dans le cadre de sport-santé ?? (après l’effort, le réconfort, nous sommes d’accord…)

DNA Bains_2017 01 01

Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr

DNA – Un investissement payant – 29/07/2016

Dans les DNA, il est question du Plan Piscine : 

L’article de MSK finit par dire que les Bains n’étaient pas prévus dans les 100 millions d’euros engagés, puis elle mentionne la « nouvelle piscine », dont il n’est plus question…
Ci-joint, avec la page DNA, la présentation du Plan Piscine en 2010, dans CUS-magazine, où il est bien question des « vénérables Bains municipaux » (sic), dont le budget est chiffré entre 18 et 30 millions d’euros (il y a un problème dans la gestion des paragraphes, mais la presse de l’époque – y compris articles de MSK – évoque ces chiffres, pour les Bains). Et, pour mémoire, on peut relire la promesse de campagne du candidat Roland Ries, en 2014 – où il est bien question de la rénovation des Bains « dans le cadre du Plan Piscine » ! Pourquoi donc cette mascarade de recours à la SPL, qui n’a d’ailleurs rien à voir avec les Bains ? Et les 30 millions d’€ prévus pour la « nouvelle piscine » (dont il n’est plus question), pourquoi ne pas les utiliser… pour la rénovation de la doyenne de nos piscines ???

Cliquez sur l’article pour le lire. Et, plus bas, voici les documents dont nous parlons (CUS Mag et la promesse du Maire)… 

Pour complément d’information et pour un autre avis que celui de l’Eurométropole, voir article paru le 02 août, dans Rue89 : Ce que la rénovation des piscines a changé à Strasbourg

DNA-2016 07 29

CUS-mag-Plan-Piscine-2010

PROGRAMME-RIES-2014-POINT-41-BAINS

Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr

DNA – Un requin dans la piscine – 01/07/2016

Les Dents de la Mairie… ou Les Dents du Maire ??? 

Dans les DNA de ce matin : … et tandis que la capitale européenne s’emploie à défendre le classement de sa Neustadt (…) au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO »… son Maire n’accepte toujours pas de donner sa signature pour officialiser le classement en totalité des prestigieux Bains municipaux, proposé par les instances nationales depuis 2012 ! 

Celui qui a eu cette idée doit être contre la privatisation des Bains municipaux !

DNA- Un requin dans la piscine

 

 

Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr

DNA – Bains publics, gestion privée – 22/06/2016

BAINS PUBLICS ? RIEN DE MOINS SUR… « réalisation du projet par un groupement d’entreprises « (privées ?). Puis gestion privée (par affermage en plus). La seule chose « publique » c’est l’argent du contribuable qui va payer le tout ! 

DNA 22 juin 2016 bains publics, gestion privéeLes Bains, à la une de l’édition du 22 juin 2016 : 

DNA 22 juin 2016_les Bains à la une - détail

 

 

Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr

DNA – Portage Public et Classement – 28/02/2016

Dans les DNA, ce matin… 

Classement partiel, rénovation « portée par fonds publics », mais « portage par la SPL des Deux Rives » : cela veut dire morcellement des Bains – et privatisation partielle ? Dans quel « morceau » se trouvent le sauna et les bains romains, toujours mis à l’écart ? A suivre… 

DNA 2016 28 fevrier

Le texte de l’article :

Un « classement », d’envergure nationale, est plus fort qu’une « inscription », au rayonnement plus régional (jusqu’en 2005, on parlait d’« inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques », resté dans les usages).

Depuis 2000, les bains sont inscrits, tout au moins certaines parties. Les discussions pour le classement ont commencé, a indiqué hier matin le maire Roland Ries. La Ville est en effet propriétaire de l’édifice construit en 1908 et donc à même de lancer la procédure.

« On s’achemine vers un classement partiel », a renchéri Anne Mistler, directrice de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles). Le choix de ce qui sera, ou non, classé, dans quelques mois, s’effectue notamment sur la base du diagnostic réalisé par l’architecte Antoine Oziol.

« On a abandonné l’idée d’un financement privé »

La municipalité rappelle qu’un classement complet reviendrait à mettre les bains sous cloche et contraindrait trop la rénovation à venir. Si la procédure vient d’être enclenchée, c’est que ce fameux projet de rénovation, nourri par la concertation de cet automne et les études conduites par la SPL des Deux-Rives, a son visage quasi définitif.

Silence du maire Roland Ries et de l’adjoint Olivier Bitz, en charge du dossier, qui réservent les nouveautés à venir à une présentation publique, préalable au conseil municipal du 21 mars où une délibération sur les futurs bains sera soumise aux conseillers.

On sait déjà que la rénovation sera portée in fine par des fonds publics. « On a abandonné l’idée d’un financement privé. On s’est rendu compte qu’après rénovation, sur un fonctionnement annuel de 2 600 000 euros, on va passer à 1 400 000 euros, ce qui permettra de financer l’investissement évalué lui à 30 millions d’euros », a précisé le maire Roland Ries. Il ne devrait pas s’agir pour autant d’une régie municipale mais plutôt d’un portage par la SPL des Deux-Rives.

Pour le contenu, il y aura piscines et douches aux mêmes tarifs que les autres établissements strasbourgeois, c’était connu, tandis que les saunas et bains seront à un tarif différent, c’est dans l’air.

Le lieu d’accueil des patients évalués dans le cadre du sport santé sur ordonnance, actuellement situé à la Meinau, va gagner une vitrine de choix puisqu’il sera localisé aux bains, a par ailleurs indiqué le docteur Alexandre Feltz, adjoint en charge de la santé. Quand à la piscine nordique que certains rêvent de voir apparaître dans la cour arrière, « elle fait partie des options », a souri Roland Ries.

 

Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr