Comme à Molitor ?

moyen-piscine-molitor

A la piscine Molitor, en 1934.

Saviez-vous que l’architecte Jean-Paul Philippon, qui a été amené à travailler sur le dossier des Bains municipaux de Strasbourg, avait également réalisé une étude préalable au projet de la piscine Molitor de Paris ? Saviez-vous que pour accéder à la susdite piscine Molitor, il faut désormais… être membre du Club (numerus clausus, droit d’entrée 1200 €, puis 3300 € annuels), ou payer 180€ par jour ou encore être client de l’hôtel 5 étoiles intégré, corollaire de la réhabilitation ?

Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr

Les chiens aussi

Saviez-vous que, jusque dans les années 70, il y avait encore, aux Bains municipaux, un service de bain pour les chiens ?

Bains pour chiens 1908 (archives de la CUS)

Bains pour chiens 1908 (archives de la CUS)

 A l’heure où la société s’enorgueillit de reconnaître un statut aux animaux, et en particulier aux animaux domestiques, les responsables de la Ville, plutôt que de se moquer de cette spécificité des Bains municipaux, devraient souligner le caractère avant-gardiste de cet équipement, vieux de plus d’un siècle !

Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr

De la logique des vapeurs

Vous souvenez-vous qu’il y a quelques années, l’association Babelle avait conçu le projet d’ installer un hammam dans les locaux du Palais des Fêtes, qui n’avait jamais été prévu pour cet usage ? Ce projet avait le soutien de la Ville (même s’il n’a finalement pas pu être réalisé, pour diverses raisons administratives et techniques).

Mais alors, pourquoi cette même municipalité ne veut-elle pas comprendre l’utilité pour les Strasbourgeois de pouvoir continuer à accéder à la vapeur des bains romains aux bains municipaux ?

bains romains

Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr

Des bureaux « vides » ?

Saviez-vous qu’une partie des services des sports de la ville, dont le service « sport-santé », occupent actuellement des locaux (provisoirement inoccupés) du Racing à la Meinau ?

Leur place idéale ne serait-elle pas dans les quelques bureaux vides des Bains municipaux, où l’accès aux bassins et des installations spécifiques seraient en accord avec une politique de santé liée au sport ?

Une configuration et un usage qui seraient très proches de l’esprit qui régnait au moment de la construction de ce bâtiment…

Bain physiothéapeutique

La gym aux bains

Autour de 1915, on décrivait les bains ainsi : lieu dédié au sport et à l’hygiène, les bains municipaux proposent une série de prestations qui vont du bain pour les chiens au traitement hydro-thérapeutique.

 

 

 



Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr