METACULT – Les Bains Municipaux de Strasbourg (1894-1911) – octobre 2015

Histoire des Bains… 

Dans le dernier numéro des cahiers de METACULT (projet de recherche sur l’histoire de la Ville de Strasbourg)* est publié un excellent article de Philippe Grandvoinnet, chef du Bureau de la Recherche architecturale, sur l’histoire des Bains municipaux. 

*METACULT : METissages, Architecture, CULTure
Transferts culturels dans l’architecture et l’urbanisme. Strasbourg 1830-1940

Cliquez sur ce lien pour lire l’article : METACULT-Bains Municipaux

Mais en voici la conclusion, qui montre l’importance des Bains de Strasbourg en termes de politique sociale il y a un siècle : 

« Par son programme ambitieux, son architecture complexe et la position qu’il occupe dans la Neustadt, l’établissement de bains de Strasbourg est l’héritier de cette science des bains élaborée en Allemagne entre 1870 et 1900. II reflète l‘engouement européen des années 1900-1910 pour les questions d’hygiène urbaine et sociale, auxquelles sont dédiées de nombreuses manifestations internationales. Mentionnons l’exposition d’hygiène de Dresde en 1911 et l’exposition internationale urbaine de Lyon en 1914, dont la section d‘hygiène traite notamment des établissements de bains. Des délégations venues de toute l’Europe y exposent leurs plus belles réalisations et les projets relatifs a l‘hygiène font l’objet d‘une véritable compétition. La ville de Strasbourg est présente à l’exposition de Lyon où elle expose ce qu‘elle fait de mieux en matière d’hygiène urbaine et sociale: son établissement municipal de bains. Cet équipement monumental. à la hauteur des ambitions hygiéniques et sociales d’une grande ville moderne. est naturellement l’objet de nombreuses publications qui assurent sa renommée au delà de I’Alsace. Annoncé des 1900 dans les Veröffentllchungen der Deutschen Geseilschaft für Volksbäder, l‘établissement municipal de bains y est vraisemblablement publié lors de son inauguration. En 1910, les bains sont l’objet d’un long article technique publié dans trois numéros consécutifs de la revue allemande Gesundhelts-Ingenleur. Deux ans après son Inauguration, l’établissement de Strasbourg est décrit en Allemagne comme un établissement modèle (« mustergültlgen Anstalt für Schwlmm-. Wannen-, sanitäre und Sonnenbädern »), position enviable dans le paysage allemand de l’architecture de bains si l’on considère la profusion des réalisations qui rivalisent d’innovation technique et de monumentalité architecturale. Vus de France. où il n’existe alors aucun établissement comparable, les bains de Strasbourg apparaissent comme une réalisation d’excellence. Le retour de l’Alsace à la France en 1918 va permettre d’en faire le modèle assumé de tous les établissements de bains municipaux construits dans l’entre-deux-guerres, à commencer par ceux de Paris, de Rennes et de Lyon. »

Share on RedditShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Tumblr