Les routes de Makhno

Vendredi 22/04/2022, à 19h, à Papier Gâchette

Présentation en présence du traducteur

Viktor Fédorovitch Bélach, (1893-1938) chef d’état-major de l’Armée Révolutionnaire Insurrectionnelle d’Ukraine (makhnoviste) a rédigé ses mémoires alors qu’il était incarcéré dans les geôles de la Tchéka en attendant son exécution. Ce récit retrace la chronologie de ce mouvement, sans toutefois respecter un fil narratif strict : c’est un récit à la fois chaotique et organisé, tout en mouvements, tout comme la makhnovtchina le fut. Le but de Viktor Bélach ne fut pas littéraire, mais historique. Malgré les réhabilitations tardives de milliers de personnes assassinées par le pouvoir soviétique, la vérité reste souvent un sujet à caution quand il est question de l’U.R.S.S. : en déclarant le mouvement makhnoviste hors-la-loi et “anarcho-koulak” (c’est-à -dire contre-révolutionnaire paysan petit-bourgeois), le pouvoir bolchévik n’a pas hésité à user du mensonge pour disqualifier ses pires ennemis. C’est la raison pour laquelle le fils de Viktor Bélach, Alexandre Bélach, a mené pendant trente ans un travail inlassable de recherches historiques pour étayer les propos de son père. J’ai considéré qu’il n’était pas dans mes attributions d’aller vérifier en Ukraine et en Russie la véracité des archives consultées par Alexandre Bélach : j’ai estimé que trente années de recherches ne pouvaient pas être l’œuvre d’un faussaire. Je rappelle néanmoins à l’incrédule que si celui-ci a droit au doute, il a aussi le devoir de vérification  : c’est pourquoi je l’invite à se rendre sur place pour mener ces recherches. Et lui demande respectueusement de m’apporter, à son retour, une bouteille de vodka et un bocal de cornichons salés. François Wagener.

Acratie éditions / 854 pages / 2022 / ISBN 978-2-909899-72-5