Inventeurs de rien finalement…

illustration de la réinvention du mot geekNik

Un truc de Ghizlene Chajai

En surveillant le référencement du site sur les outils de recherches, j’ai trouvé ceci.

 A Beatnik, but for the wired generation. Prone to reading & writing poetry with a technological edge.
The Beatniks were wild. But, the Geekniks are wired.

Source :
http://www.urbandictionary.com/define.php?term=Geeknik

Arg !

Notre soirée arrosée, ne se sera pas soldée par l’invention d’un nouveau mot.

La prochaine fois, nous ferons du néologisme à la française tiens.

Publié dans Non classé | Marqué avec | Laisser un commentaire

Compte rendu du Bier to Bier de cette semaine

illustration des bier to bier

illustration Anais Blondet

La quantité de bières était au RDV et bien fraiche. Rien a redire de ce coté là.
Une pizza et des salades faites maison ont accompagnés ces liquides gazeux de circonstance.

Coté organisation une attention a été porté sur le nombre de point de branchement 220 V.
Malgré tout, ma rallonge de 3 mètres accompagnée de sa multiprise, fut utile.
La multiprise USB a été très sollicité, c’est un plus pour vos Beer to beer réussies.

Nous avons testé les échanges par le réseau wifi de la box de notre hôte.
Le point positif c’est que ça permet d’éviter un enchevêtrement de câbles et de connecter un ordinateur placé a distance.
Le gros point négatif c’est le temps interminable de copie des fichiers.
Ce temps est mis alors a contribution, par les convives, pour aller boire des bières en quantité, ce qui vous oblige a en avoir un bon stock…

Pour notre prochain Beer to Beer, nous testerons (comme dans les bonne vielles LAN PARTY) concentrateur/commutateur  Ethernet 100 MB.

J’espère que le fait de brancher tous les ordinateurs ensembles ne cassera pas le dialogue sur les films échangés.

Publié dans geekerie | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Le manifeste des Bier to Bier.

Ceci est l’extrait de l’article posté ici

image_18152

illustration du manifeste Anais Blondet

 

  • Tous les  jours de notre choix, excepté le dimanche, peu compatible au jeu de mots  en divix,  nous nous rassemblerons.
    Le lieu sera capable d’assurer une discrétion supérieure, au réseau internet, investi par les forces de l’ordre.
  • Par du matériel adapté, nous échangerons nos données.
    Les clefs USB, les disques durs, les ordinateurs, les cartes mémoires, seront les outils de propagation de nos cultures.
  • Les médias (films, musiques, photos, textes) seront, vus, lus ou écoutés avant l’échange.
    Par ce geste, la qualité du contenu et de la forme seront testés.
  • Les affiches, pochettes, adresses internet et paroles importantes des créateurs des œuvres, suivront les médias.
  • Pour expliquer la volonté de les faire circuler, les oeuvres seront commentés par chacun.
  • Pour une Interopérabilité [3] maximum, les fichiers de commentaires seront dans des formats libres [4] et reconnus par tous les ordinateurs et systèmes d’exploitations. Les deux formats seront préférentiellement le .TXT et le .HTML.
  • Par notre consommation de boissons fermentés, nous instaurons une légère décadence, propice à empêcher la sinistre militance.

Pour une culture libre et vivante, échangeons avec joie et intelligence.

Le Collectif Culture et Bibine.

[3] plus d’information sur l’Interopérabilité :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Interopérabilité

[4] Pour  plus d’informations sur le monde du libre Francophone : http://www.framasoft.net

Publié dans Non classé | Marqué avec , | Laisser un commentaire