«

»

Avr 04

Le manifeste des Bier to Bier.

Ceci est l’extrait de l’article posté ici

image_18152

illustration du manifeste Anais Blondet

 

  • Tous les  jours de notre choix, excepté le dimanche, peu compatible au jeu de mots  en divix,  nous nous rassemblerons.
    Le lieu sera capable d’assurer une discrétion supérieure, au réseau internet, investi par les forces de l’ordre.
  • Par du matériel adapté, nous échangerons nos données.
    Les clefs USB, les disques durs, les ordinateurs, les cartes mémoires, seront les outils de propagation de nos cultures.
  • Les médias (films, musiques, photos, textes) seront, vus, lus ou écoutés avant l’échange.
    Par ce geste, la qualité du contenu et de la forme seront testés.
  • Les affiches, pochettes, adresses internet et paroles importantes des créateurs des œuvres, suivront les médias.
  • Pour expliquer la volonté de les faire circuler, les oeuvres seront commentés par chacun.
  • Pour une Interopérabilité [3] maximum, les fichiers de commentaires seront dans des formats libres [4] et reconnus par tous les ordinateurs et systèmes d’exploitations. Les deux formats seront préférentiellement le .TXT et le .HTML.
  • Par notre consommation de boissons fermentés, nous instaurons une légère décadence, propice à empêcher la sinistre militance.

Pour une culture libre et vivante, échangeons avec joie et intelligence.

Le Collectif Culture et Bibine.

[3] plus d’information sur l’Interopérabilité :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Interopérabilité

[4] Pour  plus d’informations sur le monde du libre Francophone : http://www.framasoft.net